Le carrefour

Il y en a qui disent que le carrefour est un lieu, par exemple sur une colline ou une montagne, d’où l’on peut voir quatre églises. Les anciennes histoires disent qu’un homme devrait passer la nuit de Noël dehors, dans un carrefour, puisque d’après l’ancien calendrier chrétien, le nouvel an commence ce jour-là. Eventuellement le réveillon est devenu le jour du nouvel an.

Quand on reste assis sur un carrefour le jour de Noël, des elfes de partout du pays viennent pour offrir à celui qui ose y rester de venir avec eux, mais il ne faut pas succomber aux tentations. Alors ils offrent des innombrables trésors, de l’or, de l’argent, des vêtements, de la nourriture et des boissons, mais encore il ne faut pas succomber. Il y aura des elfes sous forme d’une sœur ou une mère, toutes les tricheries seront essayées.

Mais quand le jour se lève, il faut se lever et dire : « Que le bon Dieu soit béni, un nouvel jour se lève. » Alors les elfes disparaissent, laissant toutes les offrandes mi si on se lève avant le matin on devient enchanté et fou pour le restant de sa vie.

Une fois, un homme qui s’appelait Fúsi avait résisté presque toute la nuit jusqu’à ce qu’une femme elfe est venue avec une boule de graisse. Alor là il a répondu avec une phrase qui es bien reconnue et utilisée : « O, mais je n’ai jamais dit non à une bonne boule de graisse ! » Donc il en a pris un morceau et aussitôt il est devenu complètement fou.

Ceci est une adaptation simplifiée de la version originale.

 

Narrateur:
Hafdís Erla Bogadóttir.

Références:
Íslenskar þjóðsögur (Icelandic Folklore).
Author: Benedikt Johannesson/Johannes Benediktsson.

Dessinateur:
Eyrun Oskarsdottir.

Infographie:
Bjork Hardardottir.

Mixer du son:
Hafdís Erla Bogadóttir.

Videó:
Markus Sveinn Markusson.