Le rouquin

Au temps jadis, il était habituel au sud d’aller par bateau dans un petit îlot, chercher des œufs et des oiseaux. C’était un rude voyage et dangereux et impossible à faire sauf sur la mer calme. Dans un de ces voyages, un homme a été laissé sur l’ilot car le temps s’est gâté soudainement et il a pris trop longtemps pour retourner au bateau et il était impossible de se rapprocher pour le chercher. Les autres se sont dit qu’après la mer s’était calmée on allait le chercher, mais c’était la dernière fois que l’on a pu s’approcher de l’îlot cet été alors on l’a cru mort.

Or, étonnement, on l’a retrouvé sain et sauf l’été prochain, en plein forme en montrant aucun signe d’y avoir passé du temps difficile. Cet homme n’a pas voulu expliquer comment il a pu survivre. Donc, il a été accueilli avec bonheur pour se retrouver en compagnie avec ses amis.

Plus tard durant ce même été quand tout le monde se rendait à la messe, les gens ont retrouvé une crèche devant l’église, avec une couverture somptueuse avec un enfant dedans que personne ne connaissait. Étant donné le mystère concernant la survie de l’homme dans l’îlot, le pasteur l’a demandé s’il en connaissait quelque chose et si l’enfant ne devrait-il pas être baptisé. L’homme a répondu qu’il ne connaissait rien en ce qui concernait cet enfant. En ce moment même, une femme majestueuse est apparue. Elle a pris le couvert, l’a jeté vers l’église en disant : « l’église ne payera pas pour ce baptême ! » Ensuite elle s’est tournée vers l’homme en lui disant qu’il était condamné à devenir un monstre de la mer, une baleine de pire espèce. Elle est disparue en prenant avec elle l’enfant et la crèche pour ne jamais être vue depuis. L’homme a bien sûr paniqué et passait la journée à courir de droite à gauche pour se retrouver vers la mer où il a commencé à gonfler jusqu’au moment où le rocher où il était s’est brisé et il est tombe dans la mer et s’est métamorphosé en baleine avec une tête affreuse et tout rouge, puisqu’il portait déjà un chapeau rouge d’après lequel il était appelé le Rouquin.

Plus tard la mère du rouquin a informé les autre que son fils l’a confié son secret de survie. Que quand il a été laissé sur l’ilot, il a rencontré une femme elfe qui l’a invité à rester chez elle et des elfes. Elle est tombée enceinte et juste avant que l’homme a été sauvé, elle l’a laissé partir à la condition qu’il fasse baptiser l’enfant quand elle venait avec l’enfant à l’église ou subir des dires conséquences.

Le rouquin, en baleine a fait couler des maintes bateaux avec des noyades innombrables et personne ne pouvait l’arrêter. Un vieux pasteur aveugle qui avait perdu deux fils à cause du monstre, a demandé à sa fille de le guider vers la mer. Lorsqu’ils se sont retrouvés au bord de la mer, le vieux pasteur a planté sa canne dans le sable et aussitôt la fille a remarqué au loin la baleine s’approchant et l’a dit à son père. Il l’a demandée d’aller avec lui tout au fond du fjord (qui encore s’appelle le fjord de la baleine) et là ils ont suivi le fleuve qui coule d’un lac dans une vallée dans les montagnes et la baleine a suivi jusqu’à se retrouver dans le lac. Dans le lac le monstre est mort de fatigue et il a explosé. Depuis il ne cause plus de problèmes et comme preuve de l’authenticité de cette histoire bien plus tard on a retrouvé des ossements colossales d’une baleine immense aux côtes du lac.

Ceci est une adaptation simplifiée de la version originale.

Narrateur:
Hafdís Erla Bogadóttir.

Références:
Íslenskar þjóðsögur (Icelandic Folklore).
Author: Benedikt Johannesson/Johannes Benediktsson.

Dessinateur:
Eyrun Oskarsdottir.

Infographie:
Bjork Hardardottir.

Mixer du son:
Hafdís Erla Bogadóttir.

Videó:
Markus Sveinn Markusson.